Overroads Sauvé : La maison historique de G.K. Chesterton restera debout

La maison de G.K. Chesterton, Overroads, est sise à Beaconsfield, en Angleterre (Photo de Ken Sladen, tirée du site https://www.ncregister.com)

Un article d’actualité pour les fans de Chesterton. La campagne menée par les Chestertoniens du monde entier pour empêcher les promoteurs de démolir Overroads et de construire à la place un immeuble d’appartements atteint son objectif !
Article de K.V. Turley, disponible en version originale ici
, sur le site internet du National Catholic Register.

LONDRES – Les fidèles de G.K. Chesterton se réjouissent de la nouvelle selon laquelle les autorités de régulation de Beaconsfield ont rejeté le projet de démolition de l’ancienne maison du célèbre écrivain et philosophe catholique, Overroads.

Juste avant Noël, les promoteurs avaient déposé deux demandes auprès du conseil local pour démolir la propriété historique et construire un immeuble d’appartements. Au 31 janvier, les deux demandes ont été rejetées.

Parmi les raisons invoquées pour la décision de rejet du développement proposé, les autorités de régulation ont cité des raisons à la fois esthétiques et historiques, notant que le développement proposé « ne serait pas compatible avec le caractère de la localité et serait inapproprié dans son contexte » et que la proposition « n’a pas de considération ou de respect pour le caractère de la localité ». En outre, les autorités de régulation ont déclaré que « le bâtiment proposé aurait également un impact négatif sur le classement de la propriété Top Meadow en catégorie II [d’intérêt particulier, justifiant tous les efforts pour la préserver], qui se trouve en face. La proposition entraînerait également la perte totale de l’habitation existante, qui est considérée comme un bien patrimonial non désigné ».

Les Chestertoniens se réjouissent

À l’église Sainte Thérèse de Beaconsfield, où les Chesterton étaient paroissiens, l’actuel curé de la paroisse, Mgr Sean Healey, a déclaré au Register : « Je suis ravi d’apprendre que la demande de permis de construire a été rejetée. J’espère que cela marquera maintenant l’acceptation par le gouvernement local et par les habitants de Beaconsfield du fait qu’Overroads fait partie intégrante de l’histoire de Gilbert et Frances Chesterton vivant dans la ville ».

Le chanoine John Udris, un prêtre du diocèse catholique de Northampton, a mené l’enquête préliminaire sur la cause de canonisation de Chesterton. En apprenant le projet de démolition d’Overroads, qui est situé dans le diocèse de Northampton, il avait déclaré au Register : « Que nous gagnions ou non, le combat en vaut la peine ». Après avoir appris que ces plans avaient été rejetés, il a déclaré : « Je suis ravi de cette dernière nouvelle. Bravo à tous ceux qui se sont impliqués ! »

S’exprimant au nom des Chestertoniens de Grande-Bretagne, Stuart McCullough, président de la Société catholique G.K. Chesterton, basée à Londres, a déclaré au Register : « C’est une excellente nouvelle qu’Overroads ne soit pas démoli pour le moment ; cela montre le niveau de soutien que G.K. Chesterton a encore dans le monde entier. Cela montre aussi que la prière de la « GKC Prayer Card » donne des résultats, car beaucoup d’entre nous ont dit la prière dans l’intention de sauver Overroads ». Il a ajouté : « Il est important que ce grand bâtiment historique soit maintenant classé d’une manière ou d’une autre afin de préserver ce point de repère pour les générations futures ».

Intervention italienne

La nouvelle du sauvetage d’Overroads s’est rapidement répandue dans le monde entier. Marco Sermarini, le président de la société italienne Chesterton, avait écrit aux autorités de régulation de l’urbanisme de Beaconsfield. Il a déclaré dans sa demande que la destruction de cette « belle maison serait une grande perte » et qu’il serait préférable de préserver « cette noble maison si significative pour la culture européenne, un symbole d’espoir pour les gens du monde entier ». Il a ajouté qu’il parlait au nom de centaines de membres de la société italienne Chesterton et, sans doute, de milliers d’autres adeptes de Chesterton dans le monde entier. Réagissant aux dernières nouvelles, M. Sermani a déclaré au Register : « Grande ! C’est une grande nouvelle. J’espère que maintenant nous pouvons travailler pour donner une réelle valeur à Overroads. L’Angleterre devrait reconnaître cet homme comme l’un de ses meilleurs fils ».

Dale Ahlquist, président de la Société de Gilbert Keith Chesterton et du Réseau des Ecoles Chesterton, basée aux Etats-Unis, a souligné que bien que la demande de réaménagement ait été rejetée par les autorités, « commence maintenant le travail pour faire de la propriété un site historique et culturel protégé et classé. … Nous avons encore une grande tâche devant nous, mais je pense que nous avons fait valoir notre point de vue ».

Logements adaptés

En 1909, Chesterton et sa femme, Frances, quittent Londres pour s’installer à Beaconsfield, dans le Buckinghamshire, où les Chesterton vont vivre pour le reste de leur vie, d’abord à Overroads (de 1909 à 1922), puis à Top Meadow, qui se trouve littéralement en face d’Overroads. La raison de ce déménagement était liée à l’espace. Au départ, il était prévu que la nouvelle propriété ne serait utilisée que comme le studio de Chesterton, où il pourrait travailler. Pendant les dix années suivantes, lorsque ce qui allait devenir Top Meadow a était en construction, le couple a continué à vivre heureux à Overroads. Ce fut une période d’immense créativité et de travail pour Chesterton. La Ballade du cheval blanc, Manalive, Magic et The Flying Inn – sans parler de ses innombrables essais et écrits journalistiques – ont tous été écrits dans cette maison.

Au total, les Chesterton vécurent à Overroads pendant 13 ans, presque aussi longtemps qu’ils devaient vivre à Top Meadow, où Gilbert et Francis s’installèrent définitivement en 1922 et vécurent jusqu’à leur mort respective en 1936 et 1938.

Dans leur testament, les Chesterton ont laissé les deux maisons, Overroads et Top Meadow, au diocèse catholique local. Ils ont demandé que la propriété soit utilisée comme séminaire, couvent ou lieu de repos temporaire pour les ecclésiastiques anglicans qui s’étaient convertis au catholicisme. Pendant un certain nombre d’années, c’est ainsi que Top Meadow a été utilisé. Cependant, le diocèse de Northampton a fini par vendre les deux propriétés.

Travaux en cours

Aujourd’hui, les deux maisons sont des propriétés privées. Bien que Top Meadow soit reconnu comme un bâtiment d’importance historique et donc répertorié comme « bâtiment classé » – et bénéficie donc d’une certaine protection – Overroads n’a pas ce statut.

L’année dernière, le propriétaire actuel d’Overroads avait mis la maison sur le marché, avec un prix demandé de 1,9 million de livres sterling (environ 2,4 millions de dollars). Mais, n’ayant trouvé aucun acheteur, les propriétaires envisageaient de vendre la propriété à Octagon Developments. Le promoteur prévoyait de démolir la structure existante et de construire un nouvel immeuble d’appartements sur le site. Les autorités locales d’urbanisme ont maintenant rejeté cette proposition.

Néanmoins, Overroads n’a pas de statut officiel en tant que bâtiment d’importance historique. Par conséquent, tant qu’il n’est pas protégé, Overroads reste menacé par les futurs promoteurs qui proposent de le démolir.

Le chef de file de la lutte locale pour la préservation d’Overroads est Ken Sladen, propriétaire-occupant de Top Meadow depuis 25 ans. S’adressant au Register à propose des derniers développements, il a déclaré : « Nous devons maintenant nous préparer à un éventuel appel ou à une nouvelle soumission, qui pourrait tenter de résoudre les problèmes qui ont causé le refus. Nous nous concentrons toujours sur l’inscription potentielle pour protéger le bâtiment de façon permanente ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :